Communication Animale Communication Télépathique Interprète Intuitive 8888 Animal Communication Animal communicator
Communication AnimaleCommunication TélépathiqueInterprète Intuitive             8888Animal CommunicationAnimal communicator

Pour ceux qui désirent devenir des Professionnels

en communication animale

 

        Soyons logique, un métier ne peut pas s'apprendre en 1 ou 2 stages. C'est absolument impossible !

       Si vous désirez devenir un professionnel de la communication animale, alors vous devez prendre le temps qu'il faut pour évoluer, prendre conscience, expérimenter. Il faut de l'entrainement pour développer les facultés télépathiques. Votre conscience s'ouvrir à fur et à mesure que vous avancez. Apprendre (intellectuellement) et le vivre, ce sont deux situations différentes. C'est avec beaucoup de pratiques, de recherches, de lectures, d'exercices, de cas différents que vous arrivez à aiguiser vos sens, et donc d'être  plus efficace.  

Encore plus important pour ceux qui désirent former d'autres personnes, car là il vous faut une certaine maturité pédagogique et beaucoup plus d'expériences pour "coacher" les autres.

            Dans "coacher" il ne s'agit pas simplement d'être à l'écoute des stagiaires, mais aussi pouvoir répondre à leurs questionnements, reconnaître leurs difficultés, et les aider à trouver LEURS solutions...  C'est tout un travail en amont.  C'est énormément de remise en question, travail sur soi pour se libérer de nos propres blessures, souffrances et croyances erronées pour pouvoir aider au mieux les autres (animal comme humain). Il vous faut de la patience, de discernement, d'amour, de compassion et de non-jugement.

C'est votre investissement personnel et votre expérience qui vous permet de créer de manière personnalisée votre façon de transmettre et ce que vous avez à transmettre. Transmettez les valeurs, la qualité et le respect envers les animaux et leurs humains.

          Revoyez vos acquis, et perfectionnez-vous, car dès l'instant où vous demandez une rémunération où vous acceptez de l'argent, vous devenez être un excellant représentant de cette profession "d'Interprète animalier".  Ce métier doit reconnu en tant que moyen de qualité pour venir au secours des animaux, vous devez être à la hauteur, c'est votre responsabilité.

 

       

Douleurs chiens et chats : la cibler et la dépister

Article publié le : 31/05/2010   www.santevet.com

 

Le dépistage de la douleur est très difficile chez le chien et le chat. En effet, les manifestations sont souvent peu caractéristiques. Mais lorsque la douleur est localisée à un endroit précis, elle peut entraîner alors différents comportements et réactions que le maître peut repérer.  

Lorsque l’on est à l’écoute de son chien ou de son chat, on peut repérer lorsque quelque chose semble aller mal. 

Confronté à la douleur, au-delà de symptômes très visibles pour le maître, l’animal peut montrer des signes qu’il faut prendre en compte pour consulter : gémissements, plaintes ou bien alors prostration. 


Les douleurs organiques sont certainement les plus difficiles à diagnostiquer ; en tout état de cause, elles nécessitent de la part du vétérinaire la mise en œuvre d’une série d’examens. D’où l’importance de consulter sans attendre. Telle ou telle pathologie, traitée dans les meilleurs délais, peut éviter bien des complications, mais aussi contribuer à ce que l’animal retrouve sa joie de vivre et son bien-être. 

Ne pas attendre pour consulter

Parmi les douleurs « repérables et qui nécessite de prendre rendez-vous chez le vétérinaire, citons : 

- La douleur oculaire : le chien ou le chat se gratte l’œil, le garde fermé, se frotte la face contre les murs ou au sol. Son œil est rouge, larmoyant ou purulent.

- La douleur de la cavité bucco-dentaire : elle peut se traduire par une difficulté à manger ou bien encore une salivation importante. Une mauvaise haleine persistante peut constituer une autre alerte à prendre en compte. De même, il ne faut pas négliger une rougeur des gencives. 

- La douleur du conduit auditif : elle peut se manifester par diverses réactions : l’animal se secoue la tête, se gratte l'oreille, porte la tête penchée. Parfois, il peut, il réagit à la pression sur l’oreille en se plaignant. Si pa
r ailleurs le pavillon auriculaire est gonflé ou bien qu’une odeur de macération se dégage du conduit auditif, il faut consulter.

- Enfin, et c’est certainement la plus « visible » : la douleur des membres. Elle provoque boiterie, démarche chaloupée, raideur, refus d’effectuer certains mouvements (monter ou descendre de voiture, des escaliers, etc.)

 

L’arthrose, un phénomène très douloureux

L’arthrose chez le chien est l’une des causes les plus fréquentes de douleur chronique. Il s’agit d’une maladie dégénérative des articulations qui est relativement fréquente chez le chien vieillissant.

Elle est à l’origine de boiterie, de refus ou difficultés à monter ou descendre les escaliers, et peut occasionner des changements de comportement… la médecine vétérinaire a fait des progrès dans la prise en charge et le traitement de la douleur.

Même si l’arthrose ne se soigne pas complètement, il existe désormais des traitements efficaces et moins invasifs qu’à une époque. N’hésitez pas à consulter et en parler avec votre vétérinaire. 


SantéVet (www.santevet.com)

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Struppi
Joki + Coco
Lionceau 4mois Zoo de Berlin
Maxoou !
Hugo
Filou
Paou
Souai
l'Orque Tahlequah
Marquise
Goosey
Félix
Véga
Piwie
Hector
Mr Who
Hawi
Foi